BLOG

Maman 2.0 ou comment vivre l’hyper connectivité enceinte…

Par Marie Libion, Ohana, Coach périnatale et Doula. (étudiante à la faculté Doula)

Et voilà, il y a une double barre, un double plus, une prise de sang positive… Bref peu importe la marque ou le format du test de grossesse, c’est maintenant réel : tu es enceinte.

Waouuuu quelle folie ! Et du coup qu’est-ce-qui t’attend maintenant ? Comment tout savoir et tout prévoir du mieux possible ? C’est simple et évident, tu télécharges une appli 

Enfin… … … 

Allez… … … 

Avoue… … … 

Tu vas juste aller faire des mises à jour, car l’appli, tu l’as déjà ! T’en as peut-être même plusieurs ! Ta préférée t’a aidée à savoir quand tu serais réglée ou elle t’a peut-être rappelé que DING tu ovules dans 3 jours ! Et DING c’est l’heure des câlins d’amour fou fou pour que le miracle se produise. 

Personne ne te juge hein. Bien au contraire. Avec l’arrivée des smartphones, la facilité de suivre et analyser son cycle a atteint son apogée. Dans la plupart des applications sur le sujet tu peux suivre très simplement toutes tes phases lunaires, recevoir des rappels pour ta contraception ou encore bénéficier d’infos concernant le syndrome prémenstruel. Et c’est super ! Pourquoi se priver d’un outil utile !?

Quand arrive le temps de la grossesse, ces applications peuvent être tes meilleures amies mais également tes pires ennemies. 

Et ça, tu ne l’avais pas vu venir. 

Subrepticement, l’air de rien et en stoum (en Belge dans le texte) elles vont te bombarder d’infos que tu n’auras peut-être pas demandées. Elles vont te donner des conseils que tu n’auras peut-être pas sollicités…ET tu n’es pas à l’abri de recevoir une pub tous les quarts d’heure pour le bijou de maternité dont personne ne peut se passer, pour le pull de maternité dont personne ne peut se passer, pour une crème anti-vergetures dont pers…………………… Tu as saisi le concept.

 

Être enceinte peut se montrer très tôt très stressant. Tu as peur de mal manger et tu retrouves dans ces articles de blogs/conseils/explications des tonnes d’idées menus ultra perfectionnés pour ingurgiter tout ce qu’il faut de façon hyper saine. Pas de chance tu ne mangeais rien de tout cela avant ou presque. Du coup tu te sens coupable. 

On va te donner un âge gestationnel aussi, calculé soit sur la date de tes dernières règles (Semaines d’Aménorrhée) ou sur la date de fécondation (Semaines de Grossesse) et du coup l’appli va comparer ton bébé à un fruit ou un légume, te donner un poids et une taille de référence… zut cela ne correspond pas à ce que le gynécologue a dit la dernière fois ! Du coup tu penses au pire.

Ooooh et cette magnifique courbe de poids on en parle ? Du coup tu te sens obligée d’être enceinte et mince. Non mais…

 

S’informer c’est bien et c’est même nécessaire. Il ne faut cependant pas que les renseignements que tu glanes (ou qu’on t’impose) deviennent une source de stress. C’est un peu toujours la même rengaine n’est-ce pas ? Qu’on parle de forum de -futures- mamans, de blogs (comme celui-ci tiens), d’articles internet, d’applications… c’est du pareil au même. L’information trop facile d’accès nécessite une double lecture : celle que tu fais pour prendre connaissance de ce qui se raconte et celle que tu fais avec les lunettes d’Hugues Dayez (toujours en Belge dans le texte). Apprendre des choses sur internet exige un esprit critique (tu saisis le rapport avec Hugues maintenant). Et le défi de la future maman est juste ici… Pouvoir partir à la pêche aux informations dans le but d’apaiser un stress et réussir à garder un œil critique pour ne pas s’ajouter deux tonnes et des patates (de peurs, de culpabilité, de pression sociale…) sur les épaules … Personnellement, je dirais que c’est une mission quasi impossible.

La vitrine internet sur la grossesse et la parentalité n’est que très rarement un miroir de la réalité. Du coup toi, future ou jeune maman, tu te retrouves à la merci de ton vilain croco (tu sais ton cerveau primitif qui sort les dents face à des situations qu’il considère comme dangereuses pour toi). Et ce reptile agressif et particulièrement désagréable va déclencher du stress et t’obliger à mettre plein de choses en place pour le calmer… Et tout cela va te coûter une énergie de dingue (voire même plein de ptits sous) parce que toi t’as pas envie de vivre avec ce lézard aux dents longues et tu voudras l’endormir (ou en faire un sac à main). Mais endormir un croco, c’est peut-être simple au fond, mais cela ne signifie pas que c’est facile !

Quand j’accompagne une maman, souvent, je commence par écouter tout ce qu’elle sait. Et souvent, je dois déconstruire des idées reçues ou filtrer des infos qui n’ont pas d’intérêt pour elles mais qui sont malgré tout source de stress. Et si j’ai beaucoup parlé des mamans ici, je tiens tout de même à dire que certains papas ou co-parents sont parfois des plus inquiets et passent un temps incroyable à lire et tenter de tout analyser ou contrôler sur base d’informations quelquefois erronées !

Être accompagnée, même très tôt dans le désir d’enfant, la grossesse ou le post-partum, reste un moyen vraiment efficace de diminuer toutes les sources de stress et d’apprendre à dresser le croco que chacun possède en lui.

Je suis doula, coach périnatale, trieuse d’infos et… dresseuse de croco ! J’ai peut-être quelques trucs pour vous !

Et si on en parlait ensemble ?

 

A bientôt !

Marie Libion, 

Ohana, Doula et Coach Périnatale.

https://www.facebook.com/Ohana.Doula.Coach/

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!