fbpx
École Cybèle | École Doula | Logo École Doula

Article de blog

de la Faculté Doula

Acceuil / Formations / FAQ / Témoignages / Blog / Inscription / Contact

Alors, est ce qu’il fait ses nuits ?

nuit bébé

Cette sempiternelle question posée aux nouveaux parents : Alors, est-ce que bébé fait ses nuits? … et avec cette interrogation s’ensuit un florilège de conseils si ledit parent ose répondre « non ». Des conseils allant de « mais laisse-le pleurer » à « si tu le gardes trop longtemps dans ton lit il y sera encore à ses 18 ans » …

Mais pourquoi tant de préoccupation autour du sommeil de nos bébés ? Notre société a une vision biaisée du sommeil et des attentes irréalistes autour du sommeil de nos enfants.

 

Un peu d’histoire…

Depuis l’ère industrielle, on se doit de dormir huit heures d’affilée pour être en forme et nous imaginons que nos enfants dès la naissance doivent en faire autant.

Or cela n’a pas toujours été le cas, nos ancêtres ne dormaient pas huit heures de suite. Roger Ekirch, historien, rapporte qu’aux siècles passés il n’était pas rare pour les occidentaux de se coucher vers vingt et une heure voir vingt-deux heures puis de se lever vers minuit pour vaquer à des occupations et ensuite retourner dormir. Ce sommeil biphasique (en deux phases) remonte au Moyen-Âge et même à l’Antiquité.

Et si on recule encore dans le temps, à l’ère préhistorique, dormir était source de danger. Les hommes préhistoriques ne dormaient jamais très longtemps par crainte de se faire dévorer. 

Certes nous ne vivons plus au temps des cavernes mais le bébé humain quand il naît ne le sait pas. Il est programmé biologiquement pour se réveiller, son cerveau n’étant pas encore assez mature pour faire autrement.

 

Explications biologiques :

Le sommeil est un système neurophysiologique : il met en jeu des aspects du système neurologique et physiologique.

C’est aussi un système évolutif. Le sommeil évolue de la naissance jusqu’à la mort. Mais c’est de 0 à 5 ans qu’il y a le plus d’évolution. On le voit dans le changement des phases de sommeil au fur et à mesure que le bébé grandit.

Les bébés ne naissent pas avec un rythme circadien (Rythme biologique d’une période d’environ 24 heures) fonctionnel : l’horloge biologique se synchronise entre 6 et 12 mois même si on observe quelques prémisses de rythme circadien dès la naissance (ils dorment plus la nuit que le jour). 

 

Le sommeil des bébés est différent du sommeil des adultes :

  • Un nouveau-né passe environ 15% de son temps de sommeil total en sommeil profond et 50% en sommeil paradoxal (sommeil agité pendant lequel on rêve). Alors que l’adulte passe moins de temps en sommeil paradoxal.
  • Ses cycles de sommeil sont également plus courts, d’où des risques d’éveils entre deux cycles beaucoup plus fréquents.
  • Le temps passé en sommeil léger avant le sommeil profond est également plus long que chez l’adulte ; durant cette étape, l’enfant est très sensible, se réveille plus facilement (au moindre bruit, froissement de drap ou simplement lorsqu’on le change de position (passage des bras au matelas)).
  • Si le bébé a effectivement besoin d’un nombre d’heures de sommeil quotidiennes supérieur aux adultes, il n’a pas tant besoin d’heures de sommeil consécutives.  Des périodes de sommeil allant de courtes (50 minutes) à moyennement longues (4h) lui conviennent parfaitement.  Elles lui permettent de se reposer autant qu’il en a besoin.

 

Pourquoi cette différence ? D’après les chercheurs sur le sommeil il s’avère que :

  • L’enfant passe autant de temps en sommeil paradoxal pour se protéger. Un bébé qui dormirait trop longtemps en sommeil profond, pourrait ne pas être alerté et ne pas demander assistance en cas de problème vital (trop chaud, trop froid, manque d’oxygène).
  • Le sommeil « actif » permet de construire le cerveau, de stimuler son développement. Qui est particulièrement rapide les deux premières années.

 

Alors pourquoi votre bébé se réveille la nuit?

Les réveils nocturnes répondent à un besoin vital, votre bébé est « programmé » comme ça. Il a besoin de se sentir en sécurité et de maintenir le lien d’attachement qu’il a avec la personne qui lui assure les soins. 

Ces réveils nocturnes pourraient aussi jouer un rôle positif dans la prévention de la mort subite du nourrisson en empêchant un sommeil trop profond pour la maturité du bébé. 

Mais aussi parce qu’il ne sait pas encore enchaîner seul ses phases de sommeil. Il va acquérir en grandissant la capacité à se rendormir seul, à trouver un auto apaisement. Cette acquisition est variable d’un enfant à l’autre selon son tempérament.

Et enfin il a besoin de se nourrir plus souvent qu’un adulte. Pendant ses 4 ou 5 premiers mois, parfois plus longtemps, il a généralement besoin de boire la nuit, et souvent plus d’une fois, pour réussir à consommer quotidiennement toutes les calories dont il a besoin pour bien grandir. 

 

Mais que faire alors?

On entend souvent qu’il faut bien nourrir son bébé le soir pour qu’il passe une bonne nuit et qu’à partir de 5kg ou 3 mois il n’a plus besoin de manger la nuit. Or le sommeil n’est pas lié uniquement au fait que bébé ait faim ou non. Et le gaver le soir ne lui fera pas passer une meilleure nuit. Vous dormez bien après avoir avalé une grosse raclette au fromage? 

La technique du 5-10-15 est également à bannir. La méthode 5-10-15 consiste à coucher bébé qui va alors se mettre à pleurer et là il faut attendre 5 minutes avant d’aller le voir et éventuellement, en cas de pleurs, le consoler. Lorsque bébé est calmé, il faut ressortir à nouveau de la chambre. Si l’enfant ne s’endort pas et qu’il appelle à nouveau, il faut attendre 10 minutes pour se rendre dans sa chambre. La troisième fois, il faut le faire patienter 15 minutes. Cette technique plonge bébé dans un état de stress et l’endormissement se fera par épuisement. Certes votre bébé ne pleurera plus au bout de quelques nuits mais son niveau de stress sera élevé même s’il ne l’exprime plus. De nombreuses analyses du niveau de cortisol (hormone sécrétée en cas de stress) dans le sang de ces bébés qu’on laisse pleurer ont démontré un taux très élevé.

Pour favoriser le sommeil, il est important de mettre en place une routine avant la mise au lit et de la répéter chaque soir dans le même ordre. Il est aussi important de coucher bébé dès les premiers signes de fatigue et de trouver ce qui convient le mieux pour votre enfant : bercement, chanson, tétée, cododo… 

Votre bébé va apprendre à s’endormir seul grâce à l’accompagnement bienveillant de ses parents et cela prendra plus ou moins de temps. Son sommeil va évoluer avec son âge et il finira par dormir plus longtemps.

 

Ce qu’il faut retenir?

  • Que les réveils nocturnes répondent à un besoin vital (sélectionné par l’évolution),
  • Que le sommeil du bébé est totalement différent de celui de l’adulte,
  • Que le sommeil est un processus de maturation du cerveau qui opère pendant les premières années de vie,
  • Que ce développement et cette maturation peuvent varier énormément d’un enfant à l’autre,
  • Que l’éveil nocturne est caractéristique d’un sommeil qui se met en place et qui va et qui vient notamment pendant les trois premières années,
  • Que tous les enfants finissent par dormir.

 

Par Margaux Kanarek, étudiante à la certification doula & coach périnatal en ligne

 

 

Bibliographie :
Site Web | Plus de publications

La Faculté Doula est une école à taille humaine et proche de ses étudiants. Elle a été étudiée pour s'adapter à vos besoins...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrir

Voir d’autres articles de blog

Doula & Coach périnatal© c'est quoi?

La doula suit la femme / le couple dans un accompagnement global, affectif, émotionnel. La coach périnatal© a la connaissance de divers outils de coaching pour aider à débloquer des situations qui nécessitent un suivi plus actif. En alliant ces 2 casquettes, vous aurez le bagage nécessaire pour pouvoir réagir et amener les (futurs) parents à trouver les ressources nécessaires EN EUX pour répondre à leurs besoins.

Pour en savoir plus, demandez notre notre e-book gratuit qui vous fera découvrir ce métier ainsi que notre programme pédagogique.

Pin It on Pinterest

Share This