fbpx
École Cybèle | École Doula | Logo École Doula

Article de blog

de la Faculté Doula

Acceuil / Formations / FAQ / Témoignages / Blog / Inscription / Contact

De l’importance de préparer son post-partum

De l’importance de préparer son post-partum

Image : Mon fils et moi en post-partum, passer de l’écharpe de portage au canapé : illustration de nos journées. 

 

Un marathon

Dans le meilleur des cas, pour un premier bébé, la future maman est préparée à l’accouchement comme à un marathon. Entre les séances avec la sage-femme ou la kiné, le yoga prénatal, l’haptonomie, les différentes méthodes de gestion de la douleur et les mille-et-une lectures, elle a mis toutes les chances de son côté, même si elle a bien intégré qu’elle ne peut pas prédire le déroulement exact de la naissance.

Mais pour l’après ? C’est le néant, à peu de choses près. Avec un peu de chance, elle a lu Bernadette de Gasquet sur l’importance des six premières semaines pour le corps, ou elle a glané ici ou là quelques conseils pour mieux récupérer. « Tu verras, c’est que du bonheur », lui affirment les uns. « Dors tant que tu peux », la préviennent les autres.

Qui lui parle des bouleversements identitaires ? De l’ambivalence des émotions ? Des éventuelles douleurs qui tiraillent ? Des véritables besoins d’un bébé humain ? Des projections qui volent en éclats ? De la normalité de tout ce qu’elle s’apprête à vivre ?

Et surtout, qui est là pour prendre soin de la mère au quotidien ? La choyer comme elle choie son bébé ? Lui rappeler de se ménager, et l’y aider ?

 

Les faits sur le post-partum

Dans de nombreuses sociétés où la tradition est encore fermement ancrée, on préconise le retrait de la femme des activités du ménage pendant une période d’environ quarante jours après la naissance. Et on honore la nouvelle mère telle la déesse qu’elle est, elle qui vient de mettre au monde un (ou même plusieurs) petit.s humain.s.

En Inde, dans la tradition ayurvédique, la mère et son enfant sont baignés et massés tous les jours.

Au Maroc, les femmes de son entourage l’enveloppent de chaleur, de douceur, de rituels et d’attentions.

En Chine, on lui recommande de ne pas s’exposer au vent pour ne pas se refroidir de l’intérieur. On lui sert des plats chauds, digestes et réconfortants.

Dans ces contrées, on sait que les soins apportés à la mère durant les premières semaines post-partum seront déterminants pour sa santé à (très) long terme.

Un proverbe indien dit même que les 40 premiers jours de vie auront un impact sur les 40 années qui suivent.

 

 

Le post-partum chez nous…

Il est temps que nous aussi, dans nos sociétés occidentales, nous prenions conscience à l’échelle collective de l’importance et de la fragilité de cette période. C’est pourquoi, il faut que les mentalités changent pour accepter a minima ce nécessaire ralentissement. Que les tabous soient levés. Qu’entre sœurs, cousines, amies, on en parle librement, non pas pour faire peur, mais pour dire la normalité du processus afin que les mères ne se sentent plus seules, voire défaillantes, au moment de le vivre. Et qu’enfin, cette transition de fille à mère puisse se faire dans la douceur qui sied à ces premiers pas dans une vie nouvelle.

 

Car oui, c’est beaucoup de bonheur, mais aussi une indescriptible intensité, et y être préparée, ça change absolument tout. Alors à nous, (futures) doulas, de nous saisir de cette question cruciale et de contribuer à donner de la visibilité à cette période laissée pour compte de la périnatalité.

 

 

Par Amandine Schneider, étudiante à la formation doula & coach périnatal à l’École Doula

 

 

Sources :

Site Web | Plus de publications

La Faculté Doula est une école à taille humaine et proche de ses étudiants. Elle a été étudiée pour s'adapter à vos besoins...

Amandine Schneider
Plus de publications

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrir

Voir d’autres articles de blog

Doula & Coach périnatal c'est quoi?

La doula suit la femme / le couple dans un accompagnement global, affectif, émotionnel. La coach périnatal a la connaissance de divers outils de coaching pour aider à débloquer des situations qui nécessitent un suivi plus actif. En alliant ces 2 casquettes, vous aurez le bagage nécessaire pour pouvoir réagir et amener les (futurs) parents à trouver les ressources nécessaires EN EUX pour répondre à leurs besoins.

Pour en savoir plus, demandez notre notre e-book gratuit qui vous fera découvrir ce métier ainsi que notre programme pédagogique.

Pin It on Pinterest

Share This