fbpx
École Cybèle | École Doula | Logo École Doula

Article de blog

de la Faculté Doula

Acceuil / Formations / FAQ / Témoignages / Blog / Inscription / Contact

Sexualité et Périnatalité

 Sexualité et périnatalité, ces mots riment et pourtant…

Combien de temps allons-nous devoir attendre encore pour parler de sexe durant la grossesse ou après l’accouchement sans tabou ? Je dirais que nous avons les clés en main pour diminuer ce temps… Comment ? EN PARLER. En parler naturellement et simplement.

Naturellement parce que c’est tout de même grâce à un rapport sexuel que notre humanité est là.

Simplement, parce que nous devons transformer les idées reçues et le tabou qui règne autour de ce sujet.

 

Pendant la grossesse

Les futurs nouveaux parents attendent ce bébé, ils viennent d’apprendre cette grossesse, tout est nouveau et tout va changer. Les places vont changer dans la famille, la femme devient mère, la mère va devenir grand-mère, l’homme devient père et son père devient grand-père, de quoi réveiller quelques casseroles et schémas à déconstruire…

Les responsabilités vont s’accroître et les inquiétudes vont bientôt prendre le dessus sur tout. Et puis ce couple qui n’était que deux va devoir exister en tant que couple, en tant que parents et en tant qu’individu à part entière. Il suffit qu’à tout ça on ajoute quelques problèmes financiers, et de travail nous obtenons le combo gagnant…

De quoi bousculer une libido et pas qu’un peu… 

Les croyances en sexualité et périnatalité

S’ajoute à tout cela les craintes si présente dans la tête de l’homme et c’est la première chose qui revient tout de suite : « et si je lui faisais mal avec mon pénis ? et si je le touchais le bébé ? ». On remarque avec ces seules craintes qu’on part déjà de très loin concernant les connaissances du corps de la femme… On pourrait retourner sur les bancs de l’école, en SVT, ouvrir les manuels, avoir un bon professeur et on recommence dès le début (si tenté que les manuels scolaires nous donnent des schémas corrects de l’appareil génital de la femme incluant le clitoris 😉). Trêve de féminisme, revenons-en à nos moutons.

Et pourtant, n’est ce pas là une méconnaissance de la sexualité homme-femme qui se pose à nous ? Et si la pénétration n’était pas le seul moyen d’avoir du plaisir ? Mais est-ce bien là le fond du problème ? Pas seulement à mon sens.

Le corps de la femme qui se transforme au fur et à mesure des jours qui passent, les hormones qui font des leurs, les inquiétudes de cette nouvelle vie à venir, comme je le disais plus haut c’est un mélange de tout cela qui fait qu’aujourd’hui les hommes et les femmes font moins voire plus du tout l’amour durant la grossesse. 

 

Le post partum

En post partum, d’autres problématiques viennent s’ajouter. Une récurrente, des blocages souvent du côté du père, car il a peut-être vu sa femme accoucher et il est choqué, parce que malheureusement notre société pousse les gens à être choqué de l’acte qu’est un enfantement. 

Du côté des mères, on a la fatigue, ce corps qui est fatigué, qui vient d’enfanter, le sommeil, un allaitement, d’autres enfants, l’intendance dans la maison…

Chaque couple est différent et je ne dis pas là que tous les hommes ne font pas le taf à la maison mais il repose encore beaucoup de poids sur les épaules des femmes/nouvelles mères… dans tous les cas tout le monde est fatigué et on est dans une nouvelle vie ! Et quelle nouvelle vie, quel changement, quel bouleversement…

Et puis quand bien même, nous ne serions pas fatigués, il y a ce petit bébé qui est là… Et s’il nous entend, s’il nous voit ? encore peut être un sujet à déconstruire… ce petit bébé ne serait pas là sans les bruits du sexe… il les connaît même déjà sûrement si les parents ont fait l’amour durant la grossesse… Il connaît aussi tout cet amour et l’ocytocine qu’il s’en dégage.

Parce que c’est ce que le SEXE est, de l’AMOUR.

 

Les chakras du cœur

Comment tout cela pourrait-il bien se passer sans le sexe, lorsque nous savons que le gland de monsieur et le col de l’utérus de madame sont liés directement aux chakras du cœur, lorsque nous faisons l’amour ces chakras se touchent, l’amour est là, sous toute ces formes. L’ocytocine, notre hormone de l’amour vient s’y mêler aussi pour nous rendre tellement bien. Comment tout cela peut-il bien se passer sans le sexe ? Et parfois cela se passe bien sans le sexe et tant mieux pour ces personnes-là, en revanche c’est une minorité qui le vit correctement.

Je crois profondément que la communication sur ce sujet pourrait être la résolution de cette problématique, alors mesdames, mesdemoiselles, messieurs, parlons de sexualité et périnatalité! 

 

Charlotte VIAL, étudiante en fin de cursus à la certification doula & coach périnatal en ligne

Site Web | Plus de publications

La Faculté Doula est une école à taille humaine et proche de ses étudiants. Elle a été étudiée pour s'adapter à vos besoins...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrir

Voir d’autres articles de blog

Doula & Coach périnatal© c'est quoi?

La doula suit la femme / le couple dans un accompagnement global, affectif, émotionnel. La coach périnatal© a la connaissance de divers outils de coaching pour aider à débloquer des situations qui nécessitent un suivi plus actif. En alliant ces 2 casquettes, vous aurez le bagage nécessaire pour pouvoir réagir et amener les (futurs) parents à trouver les ressources nécessaires EN EUX pour répondre à leurs besoins.

Pour en savoir plus, demandez notre notre e-book gratuit qui vous fera découvrir ce métier ainsi que notre programme pédagogique.

Pin It on Pinterest

Share This