fbpx
loader image

BLOG

La naissance d’une mère, la naissance d’une doula

Après presque 3 ans d’essai, j’apprends que je suis enceinte. Un miracle de la vie, mon rêve de toujours est réalisé, je vais devenir mère ! Au fils des semaines, un changement psychologique et spirituel grandit en moi tel mon bedon qui s’arrondit. Heureusement, j’ai la chance d’avoir une relation unique avec ma mère. Une écoute attentive, des conseils précieux et un amour inconditionnel, voici ce qu’elle m’offrait lors de mes hauts et mes bas, mes craintes et mes joies. Je savais à l’époque que j’étais chanceuse d’avoir quelqu’un à qui me confier, mais je n’avais pas réalisé encore que j’avais quasiment ma doula personnelle !

 

La maternité a toujours été quelque chose de grandiose à mes yeux. Je crois que j’avais 8 ans la première fois que je me suis dit vouloir des enfants. J’adore les enfants, mais au-delà de cela, la mise au monde d’un enfant est, pour moi, un acte divin. Pour moi, il n’y a qu’une possibilité : je suis sur cette terre pour procréer ! Étant maintenant enceinte, je me donne à cœur joie sur de nombreuses lectures, mais contrairement à ce que je pensais, je ne jette pas mon dévolu sur des livres tels que « Démystifier la couleur du caca de bébé », mais plutôt sur mes livres traitant du changement psychologique qu’implique de devenir mère (d’ailleurs, je vous recommande fortement le livre « Devenir mère : un voyage au centre de soi » par Chantale Proulx). Je savoure ces nouveaux savoirs à compte-goutte, car chaque apprentissage crée en moi un changement profond.

 

Ma grossesse avance et j’entrevois l’accouchement qui arrive tranquillement. Étant une personne qui aime être en contrôle de la situation, hors de question de livrer, les yeux fermés, mon corps et celui de mon bébé au personnel médical que je connais trop peu et en qui je dois l’avouer, je n’ai pas vraiment confiance. J’oriente donc mes lectures vers les savoirs de l’accouchement. Alors là c’est la totale (comme on dit en bon Québécois) ! Je dévore tous les articles que je trouve et mon chum est déjà tanné de m’entendre parler de ça et j’en suis seulement à la 22e semaine de grossesses. Je décide de suivre un cours se nommant « Love your labour » (que je recommande chaudement si vous parlez anglais!) qui propose des trucs pour un accouchement naturel réussi. Ce cours à changer ma vie ! Les savoirs que j’ai acquis sur l’accouchement m’ont motivé, choquée, émut et j’en passe. J’étais tellement passionnée que je voulais crier à toutes ces femmes enceintes ce que je savais pour les aider à avoir un accouchement plus humain.

 

Finalement, le moment tant attendu est arrivé, bébé est prêt à naître. Premier accouchement, et en seulement 2h30, bébé était dans mes bras. Aucune médication, pas de pleurs ou de crise de nerfs, on est loin de l’image véhiculée par la société. C’est pour moi la dernière preuve qu’il me fallait. Je l’ai testé moi-même, la compréhension et l’intégration de ces savoirs m’ont permis d’avoir un accouchement comme je le voulais : naturel, dans le calme et l’amour.

 

Loin de penser au travail, je passe mes journées à contempler bébé, mais drôlement, lors de ses siestes, je me surprends à regarder (encore) des articles sur l’accouchement. Mon envie de partager mes savoirs sur l’accouchement est encore forte en moi. Je sais que je ne veux pas être sage-femme, car le volet médical ne m’interpelle pas du tout. C’est à ce moment que j’entends ce mot qui résonne en moi telle une musique ancestrale qui fait vibrer mes racines « DOULA ». Une spécialiste en périnatalité qui épaule émotivement et conseille les parents. OMG ça l’existe comme emploi ça ? Pour moi, ce n’est pas un « job » c’est ma mission de vie. J’en parle et j’ai des frissons ! Je veux aider toutes ces femmes, les aider à retrouver ce pouvoir féminin, cette confiance perdue avec le temps et bafouée par l’ère moderne.

 

C’est à ce moment que j’ai commencé ma belle aventure avec École Cybèle. J’arrive à la fin de ce parcours et j’ai hâte, mais je suis surtout tellement fière d’être doula. Fière de pouvoir aider les futurs parents dans cette grande étape de création de la vie, fière d’être un guide vers des naissances libres !

 

« Pour changer le monde, nous devons d’abord changer la façon dont les enfants naissent »

– Michel Odent

 

 

Par Mélodie Béliveau

Mtamaternite.com

Auteur(s)Mélodie Béliveau

Contact

En savoir/lire plus? :  

 

 

Mélodie Béliveau

Mélodie Béliveau

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d’autres articles sur  le Blog

Le préservatif féminin

Le préservatif féminin

Eh oui ! Il existe un préservatif féminin. Les femmes ne sont plus obligées de s’en tenir au bon vouloir de ces messieurs pour se protéger des IST.   En fait, cela fait plus...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This